Boire & manger

Bolhabaissa !

Esplai du grand bar des Goudes_article

« Pour faire une bonne bouillabaisse Il faut se lever de bon matin » chantait Fernandel ! Mais de bon matin, c’est un peu trop tôt, et puis, il faut s’y connaître, alors, nous avons une meilleure idée.

Un coup de fil pour réserver (au moins 48 h à l’avance pour une bouillabaisse) et en voiture direction Les Goudes, au bout de Marseille, et plus précisément, l’Esplaï du Grand Bar des Goudes.

Dépassez la Pointe Rouge, la Grotte Roland, la Madrague Montredon, puis prenez la petite route sinueuse surplombant la mer. Une barque posée au milieu de la route vous indiquera que vous êtes arrivés. Descendez la première à droite jusqu’au petit port, c’est là, presque au bout du bout de la ville, comme un point de rupture où tout s’arrête.

Avec ses cabanons de pêcheurs, sa crique de sable, et son rocher, c’est un endroit de rêve, un cadre authentique et protégé, une vraie atmosphère. Malgré le prix de l’immobilier et l’afflux des touristes, le quartier résiste superbement au temps et révèle l’esprit d’une époque.

Le Grand Bar, c’est le lieu de rencontre des pêcheurs du coin et des amis de la calanque. Avec un peu de chance, vous pourrez y écouter leurs histoires, qui comme chacun le sait, sont toutes « véridiques ». D’ailleurs, vous pourrez même apercevoir Fabio Montale, car c’est bien ici, que vint échouer ce flic déclassé, à la fois rebelle et humain, nonchalant et gastronome, imaginé par Jean Claude Izzo.

Didier Tani, le propriétaire de l’Esplaï dont la famille vit aux Goudes depuis 1830, s’est taillé dans le sillage de son père, une belle notoriété auprès des Marseillais. Ils se sont fait une spécialité de cette fameuse bouillabaisse, qu’ils confectionnent avec talent, et à un prix plus que raisonnable (46 euros par tête).

Ce Poséidon, à l’allure athlétique et l’accent ensoleillé, commentera en direct, le contenu de votre assiette. Pêche du jour miraculeuse, composée de rougets grondins, rascasses, galinettes, vives, poissons de roche ou remontés des profondeurs mais toujours livrés par les pêcheurs locaux. Car là est sa marque de fabrique ; allier fraicheur, tradition et authenticité.

Ici on travaille le poisson en saison et celui que l’on vous sert, sélectionné, découpé ou mariné dépend de l’arrivage, c’est ce qui lui confère sa saveur et consolide la réputation du chef. La convivialité y est de mise et le service plus que sympathique.

Alors, installez-vous confortablement en terrasse admirez le paysage dans la lumière dorée du coucher de soleil et pour le reste, à vos fourchettes !

 

L’Esplaï du Grand Bar des Goudes
29 avenue Désiré Pellaprat, Marseille 8

Ouvert tous les jours sauf le mercredi
Réservations au 04 91 73 43 69

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook