Boire & manger

Brousses du Rove

Les brousses du Rove_article

Comme il se plait à le dire, « chez Popeye tout est bon ».

Popeye, c’est « un point de vente » incontournable sur le Marché de la Plaine, dans le 5ème arrondissement de Marseille. C’est un de ces marchands haut en couleurs, à l’accent appuyé et la verve qui va bien.

Écoutez-le, vous faire l’article de ses produits locaux, impressionnante cohabitation de fromages à pâte souple, tendre, acidulée, pressée ou mi-dure, d’olives et autre brandade de morue… Nous, on est assez d’accord avec lui, mais ce qui fait sa plus-value, c’est qu’il est un des seuls à Marseille à vendre les vraies brousses du Rove.

Dans les années 50, il y avait plein de chevriers dans cette petite commune située à proximité de l’Estaque. On les retrouvait qui arpentaient les rues de Marseille chargés de leurs paniers d’osiers et criant à tue-tête : « brousses du Rove ».

Les temps changent… André Gouiran, issu d’une famille de chevriers depuis 17 générations est le dernier à faire cavaler ses 300 chèvres dans les collines de la chaine de l’Estaque et à fabriquer ce délicieux petit fromage. Son succès ne se dément pas, il a même bénéficié d’une petite exposition médiatique. On l’a vu dans Des racines et des ailes.

Personnage atypique et passionné, il s’obstine à perpétuer la tradition de ses ancêtres. La recette est toujours la même. Il tire manuellement et en personne le lait de ses chèvre, qu’il fait ensuite bouillir, tiédir puis brousser artificiellement au contact du vinaigre de vin blanc avant de le modeler dans des moules allongés, translucides et de forme conique. Contrepied des produits à caractère industriel et commercial.

Mais en plus d’un savoir-faire, il sauvegarde une implantation locale et une race caprine, celle des chèvres du Rove si justement nommées. Cette espèce rustique, munie de longues cornes torsadées s’est façonnée depuis des lustres dans la garrigue, ce terroir méditerranéen sec et aride mais tellement lumineux.

La brousse, ça se déguste salé, saupoudré de thym ou de romarin, ou alors sucré de miel, de fleur d’oranger ou de confiture. Goûtez-moi ça, c’est « le Petit Jésus en culotte de velours » !

Pour en revenir à Popeye, vous le trouverez à Marseille tous les samedis matin au marché de la Place Jean Jaurès, en face de la pharmacie. N’hésitez pas à le brancher sur ses produits, vous ne serez pas déçus. Il est capable d’exagérer comme cinquante marseillais réunis, c’est dire !

Mieux encore, allez faire une petite visite à André Gouiran, cet artisan de la brousse, mais aussi poète, chanteur et écrivain à ses heures. Même si on retrouve ses brousses sur les tables étoilées de Gérald Passedat, il n’a pas pris la grosse tête et continue à se lever à 4h40 du matin pour traire ses chèvres, dans ce décor pastoral fait de garrigue et de ciel. Ce n’est pas un hasard si le mouvement international Slow Food l’a promu « sentinelle du goût » !

 

La brousse du Rove d’André Gouiran
17 rue Adrien Isnardon, 13740 Le Rove
04 91 09 92 33 – ouvert tous les jours

 

Si vous souhaitez recevoir tous nos bons plans directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous à notre newsletter ici!

 

Photo: Camille Moirenc

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook