Expos & musées

Des livres et des cigales

MOUANS SARTOUX (festival livre

Mouans Sartoux … C’est quoi ? C’est où ?

C’est d’abord un village des Alpes Maritimes typique, où l’on entre au sud par l’Avenue de Cannes on sort au nord par l’Avenue de Grasse, qui se transforme chaque année en 8500m2 d’exposition pour devenir le deuxième festival du livre de France.

Arrière pays, arrière saison, sieste littéraire, invitation à la réflexion, art conceptuel au château, déambulation chez les bouquinistes à la recherche d’une pépite où le hasard nous fait découvrir côte à côte des couples improbables : Jean Paul II et la veuve Clicquot, San Antonio et Bernadette Chirac ou Ninon de Lenclos et Gilbert Montagné ! Rencontres tranquilles avec les auteurs, une parenthèse de sérénité… que c’est bon !

En 2014, il y avait plus de 300 auteurs représentés et autant d’éditeurs. Le 1er prix du festival a été décerné à Lola Lafon pour son livre : « La petite communiste qui ne souriait jamais ». L’auteur s’appuie sur la vie de la gymnaste Nadia Comaneci. Si les faits et les dates sont exacts, elle a laissé son imagination compléter le reste, pour nous proposer un ouvrage sur un corps, l’impossibilité de grandir et une Europe qui n’existe plus.

Des invités de prestige étaient également présents : Pierre Joxe, Marek Halter, Paul Watson, Boris Cyrulnik, Didier Van Cauwelaert , Yoyo Maeght… des qu’on aime, des qu’on découvre. Et puis les fidèles du festival : Cohn-Bendit, Bedos, Fellag, José Bové, Mazarine Pingeot, le délicieux François Morel…

Au programme : des poètes, des chanteurs, des musiciens, des artistes peintres, des plasticiens, des auteurs de BD, des photographes, des cafés littéraires, des débats, des lectures musicales, et surtout des rencontres ; en 2014 Ernest Pignon-Ernest qui dans les années 60 a fait de la rue le lieu et le sujet d’un art éphémère pour ne citer que lui.

Nous avions également pu assister aux diffusions en avant premières du  Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado, Mommy de Xavier Dolan, Timbuktu de Abderrahmane Sissako ou encore Lou ! Journal Infime de Julien Neel.

Cette ville aime la littérature et l’art sous toutes ses formes, avec sincérité et simplicité. Le public le lui rend bien qui vient toujours plus nombreux, en connaisseur. Cette année, attendez vous une fois encore à un grand moment de littérature mais pas que.

Ce sera le weekend des 2, 3 et 4 octobre 2015.

 

Festival du livre de Mouans-Sartoux
Du vendredi 2 au dimanche 4 octobre 2015

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook