Art de vivre

Faites votre Vélorution!

velorution_article

« Dans Paris à vélo on dépasse les autos, à vélo dans Paris on dépasse les taxis » chantait Joe Dassin en 1972! Ecolo avant l’heure, ou pionnier d’une idéologie avant-gardiste, il ne croyait pas si bien dire en posant les vraies questions qui tourmentent le monde contemporain!

Les choses ont bien changé, le vélo a désormais le vent en poupe et gagne du terrain partout en ville. La voiture et le taxi concurrencés par le biclou! Ce mode de déplacement séduit de plus en plus les urbains conscientisés que nous sommes, soucieux de sauver la planète et persuadés qu’il n’est vraiment pas malin d’émettre des quantités colossales de CO2 juste pour se trimballer d’un bout de la ville à l’autre! On ne s’étonne plus de retrouver des hauts-fonctionnaires en costard cravate roulant vintage, ou des bobos branchés pédalant avec style dans les rues de la capitale.

Mais par principe le vélo rétro, est un accessoire qu’on entretient et bricole soi-même! Il faut tout faire tout seul : changer les patins, remplacer un rayon, régler les câbles, réparer la chaîne, installer la potence ou dévoiler une roue… Ce qui est un vrai problème pour les néophytes, à l’heure où les petits magasins de cycle ont depuis belle lurette déserté les quartiers.

Comme l’ancien et le nouveau ont partie liée, ne restait plus qu’à espérer voir arriver de nouvelles formes de réparations. Des magasins très chics se sont spécialisés. Pas très original et un peu élitiste. On a préféré les initiatives plus excitantes lancées par des mouvements adeptes des méthodes durables et du respect de l’environnement! Car ces activistes pro deux roues proposent des actions totalement inspirées et « vélorutionnaires »! Vélorution et leurs copines Cycloffines ont imaginé en Ile-de-France  des ateliers coopératifs mécaniques. Et ça marche!

Tester l’atelier Bastille fut une très belle façon de renouer avec le goût de la mécanique. Infrangibles souvenirs du mécano! Car ici l’apprentissage est de mise. On déboule avec son problème mécanique et on s’initie en toute convivialité à sa résolution. Les bénévoles qui animent l’atelier le font dans un souci d’accompagnement et de transmission par la mise à disposition d’outils adaptés, de pièces de récup ou de conseils… ça s’appelle de l’autoréparation assistée et il y a même des apéros démontage… Tout en discutant on se réapproprie un savoir-faire passé à la trappe de la mondialisation, on sort de la consommation passive et on s’émancipe! C’est tout cela un atelier participatif et solidaire!

Sur l’ensemble du territoire ont fleuri pléthore de sites participatifs, des petites entités locales (elles sont 70 en tout), porteuses chacune d’un projet autonome alternatif et durable. Faut dire qu’il y a de quoi faire!

Les municipalités n’ont de cesse d’optimiser la mise en selle de leurs administrés par la sécurisation et le développement des pistes cyclables, la création de places de stationnement et l’octroi de subvention à l’achat… Le vélo est aussi devenu une arme politique!

Doucement la bicyclette, customisée à l’ancienne, ou plus sobrement costumé en Vélib’ parisien, ou Vélo marseillais est remise au goût du jour. Elle habite les rues et rend la ville à elle-même… Dans une civilisation du jetable, ce symbole de la culture de rue nous invite à repenser notre relation au monde…

 

Vélorution

 

Pour recevoir notre agenda de la semaine directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici à notre newsletter!

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook