Cinéma & théâtre

La Gare Franche

La gare franche_article

Saint-Antoine, c’est le patron des naufragés. Un nom prédestiné penseront certains, pour ce quartier du 15ème arrondissement de Marseille, juste à côté de la cité du Plan d’Aou, à qui il arrive de faire la une de La Provence dans la catégorie tellement vendeuse des faits divers.

Cette fois ci, les quartiers Nord sont synonymes d’effervescence, de vie, de culture bouillonante. Car c’est à la périphérie des villes que se fabriquent et s’expérimentent des formes nouvelles de créations artistiques. La Provence l’oublie un peu trop souvent. Alors nous sommes là pour en parler.

La Gare Franche fait partie de ces lieux méconnus qui méritent un bon coup de projecteur. C’est un lieu qui mêle spectacles et activités de proximité. Une maison qui accueille des artistes et des représentations, un espace de convivialité où on l’on vient jardiner, manger ou tout simplement discuter de tout et de rien, des bruits du monde.

C’est là, qu’en 2001 Wladyslaw Znorko, bourlingueur invétéré, à la fois cinéaste, plumitif et poète, directeur de scène, peintre et concepteur de décors a décidé de poser ses valises. Un naufragé volontaire, en quelque sorte, échoué avec sa compagnie de théâtre dont le nom Koslo Kolej, ou « chemin de fer vers le cosmos », nous livre de belle manière le croisement entre rêve et voyage.

Il y trouve une vieille bastide du XVIIème siècle au milieu de terrains en friche avec en contrebas une usine désaffectée. Sa première action sera de les relier. C’est décidé, il veut créer de la porosité entre les espaces, tirer un trait d’union entre les habitants des quartiers, mais aussi décloisonner la culture, travailler les liens entre l’art et le vivre ensemble.

La Gare Franche est née, et bien née. Véritable locomotive du lieu pendant 12 ans, Znorko en fait un espace de travail et de recherche, en même temps qu’un espace de diffusion pour le public du coin… Mais ouvert sans modération à tous ceux qui ne voient pas en l’autre, une menace.

Après la disparition de Znorko, en 2013, la Gare Franche invente le concept de « l’artiste à l’en(an)cre », pour ne pas dire « en résidence ». Tout un symbole. Alex Moati et sa compagnie Vol Plané y jettent leur mouillage pour peaufiner un nouvel opus sur Molière, d’autres artistes s’y pressent pour obtenir une résidence, l’histoire théâtrale continue, la permanence artistique est assurée.

Comme souvent, ce sont les femmes de la cité voisine qui s’y sont aventurées les premières, invitées par un autre locataire des lieux, Gabi Farage, archi plasticien et urbaniste loufoque, engagé dans une démarche participative de coopération citoyenne et de développement « désirable ». Il s’immisce discrètement, leur explique la flore locale, les racines comestibles et les convie à bidouiller du mobilier urbain en recyclant les déchets du site. Petit à petit, elles ont pris l’habitude de se retrouver dans cet univers à la poésie délicieusement décalée, autour d’un café ou d’un sirop de romarin.

Puis, intrigués par tout ce remue-ménage, les hommes se sont risqués à passer la porte. Ils ont retroussé leurs manches pour monter deux restanques de pierres sèches, à l’ancienne, et créer un espace de jardins partagés. Aujourd’hui c’est un domaine de 1000m2 labellisé.

Ici, on vient passer « un bon moment ». Autour des artistes résidents qui présentent leur travail dans l’ancienne fosse de l’usine transformée en plateau, et puis dans la foulée on boit un verre, on tente le dialogue avec des comédiens, créateurs, jardiniers, passants, militants de tout poil, sans compter les minots des écoles du quartier.

Nichée dans une « enclave poétique », La Gare Franche est une superbe aventure artistique et humaine, un réservoir de créations partagées où le mélange est permanent, institutionnalisé et salvateur. Pour être tenus au courant de ce qu’il s’y passe, inscrivez-vous à leur newsletter, et osez franchir les portes de cette scène ouverte qui va chercher du côté de la vie, la vraie.

 

La Gare Franche
7 chemin des Tuileries, Marseille 15

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook