Voyager

Venise l'orientale

Venise 1_article

La Porte de l’Orient. C’est là que commence notre Venise hors des canaux battus. Nous allons franchir une des sept portes imaginées par notre guide Corto Maltese, le fantasque personnage d’Hugo Pratt et entrer, tout au nord de la ville, dans l’authentique et mystérieux quartier de Cannaregio, son Cannaregio à lui.

Faisons d’abord un saut dans l’histoire de la ville. Originellement partie intégrante de l’Empire byzantin, Venise a commercé très tôt avec toute la Méditerranée orientale. Au fil des siècles, des populations d’origines et de traditions diverses se sont implantées dans la vie sociale et culturelle des Vénitiens. La ville attribuait une zone d’habitations bien définie à chaque communauté étrangère afin de mieux contrôler leurs activités commerciales. Une mesure protectionniste qui a traversé le temps, et les frontières…

Le Cannaregio témoigne largement de cette période de l’histoire de Venise. Des campaniles en forme de minaret aux mosaïques byzantines, des palais orientalisant aux fontaines arabes, et de musées en synagogues, on peut suivre les méandres de cette Venise orientale où cohabitèrent Grecs, Arméniens, Perses, Turcs ou juifs.

À l’origine, la communauté juive, la deuxième plus importante après les Grecs, était implantée sur l’île de la Giudecca. Elle fut déplacée dans le sestiere de Cannaregio au XVIème siècle, à l’emplacement d’anciennes fonderies à canon. D’ailleurs en vénitien, « fonderie » se dit « getto ». Voilà comment dans un même mouvement surgit un lieu magique et secret qui renferme l’âme de la cité comme nulle part et un mot dont l’étymologie connut une tragique évolution sémantique.

Corto Maltèse avait une tendresse particulière pour ce quartier opulent et vivant, peuplé de personnages aussi mystérieux que fascinants, avec leurs mille dialectes et récits rapportés en héritage. Rejoignons-le dans Fable de Venise (Éditions Casterman) et déambulons avec lui de calle en campi et de quais en ponts à la recherche de la Clavicule de Salomon, « petite clef » indispensable à la découverte du trésor du Roi Salomon et de la Reine de Saba.

Parce qu’il ménage nos réflexes de touristes, il nous donne rendez-vous au Ca’ d’Oro, un des plus beaux palais vénitien du Grand Canal. On se dirige vers le Campo dei Mori. On repère au passage Schola Nuova et la Schola Vecchia di Santa Maria della Miséricordia. Légèrement à l’écart du reste de la ville, il s’agit de l’un des coins les plus paisibles et romantiques de Venise. Nous arrivons au Ponte di Sacca, d’où la vue sur la lagune nord est féerique, « la plus grande aquarelle au monde ».

Corto nous entraîne ensuite dans l’église gothique de la Madona dell’Orto, avec ses trois peintures du grand Tintoretto, pour arriver au Campo dei Mori. Les étranges statues des frères Mastelli sont bien là. Avant d’emprunter le pont de la Malvasia en direction du Ghetto Nuovo, enclave autrefois réservée aux juifs allemands et italiens, faisons une halte à l’église de Sant’Alvise, où trop de femmes non soumises furent enfermées contre leur gré.

Devant nous, dans le Ghetto Vecchio, la Schola Spagnola. Corto nous révèle au dernier étage le passage secret qui relie les cinq synagogues de la ville : la Schola Leventina, où tous les juifs se retrouvaient l’hiver car elle était la seule à être chauffée, la modeste Schola Italiana, qui contraste avec la Schola Canton, belle et raffinée, et la Schola Grande Tedesca, la plus ancienne.

Brusquement, en sortant de la Schola Levantina, Corto oblique à droite et s’engouffre dans un espace étroit vers la Casa Melchisedech, nous le suivons. Passé le porche, nous pénétrons dans une petite cour fermée où une porte branlante laisse apparaître un splendide jardin à travers les fentes de ses panneaux décolorés. C’est là que notre héros venait saluer son ami le savant docteur Melchisedech et sa nièce Esther.

On s’attarde dans ces lieux où la légende et l’histoire se confondent. Ces lieux qui furent le creuset des plus secrètes connaissances : la pierre philosophale, le Golem ou cette clavicule de Salomon que nous cherchons encore ! Les cours de Venise sont des lieux magiques où les vénitiens aiment se rendre « quand ils sont fatigués des autorités. Ils ouvrent les portes au fond des cours, et s’en vont pour toujours vers des pays merveilleux et vers d’autres histoires ».

Une fois rassasiés de symboles pythagoriciens ou de serpents en croissant de lune, n’abandonnez pas votre guide qui sur le chemin a fait du repérage. Corto aime les plaisirs simples et authentiques, et les tables qu’il vous recommande sont toutes sur le parcours.

Les plats faits maison d’Anice Stellato par exemple, qui résument à eux seuls l’histoire de la ville, ou les fallafels aux spaghettis de la Mer Morte de chez Gam Gam. Il y a aussi Vini da Gigio, cette osteria au bord de l’eau où bercé par les vagues le temps se dilate. Reste l’incontournable pâtisserie Volpe, où vous ne saurez que choisir entre les orecchiette di Amman, les bisce et les zuccherini.

Soudain, entre deux bouchées, Raspoutine déboule. Vous vous retournez, Corto Maltese a disparu… Mais notre marin a de bonnes manières, il saura vous retrouver pour vous saluer. Et peut-être même vous proposer une nouvelle balade, comme une divagation poétique, instruite et millimétrée, mais malicieuse et fascinante car née de la rencontre entre un personnage de fiction et une réalité à peine détournée…

Pour la prochaine escale dans notre Venise hors des canaux battus, nous resterons dans le Cannaregio, mais cette fois-ci notre guide sera le Commissaire Brunetti, personnage de Dona Leon au style quelque peu différent de celui de Corto Maltese, mais d’aussi bon conseil !

Pour tout savoir sur notre Venise hors des canaux battus, c’est par ici !

 

Anice Stellato
Fondamenta de la Sensa, Cannaregio
Mardi 18h30 – minuit / du mercredi au dimanche 10h30 – 15h30 et 18h30 – minuit.

Gam Gam
1122 Ghetto Vecchio, Cannaregio
Du dimanche au jeudi : midi – 22h / vendredi : midi – 2h avant shabbat / samedi : 1h après shabbat – 23h (en hiver seulement)

Vini da Gigio
Fondamenta San Felice, 3628A Cannaregio
Fermé le lundi et le mardi

Pâtisserie Volpe
1143 Ghetto Vecchio, Cannaregio
De 10h à 13h et de 16h à 19h30 / fermé le dimanche

 

Pour recevoir nos bons plans directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous à notre newsletter !

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook