Voyager

Le ski authentique

Arvieux en Queyras_aperçu

Vous ressentez un besoin impérieux de dépaysement et d’air purDirection le Queyras et la station village Arvieux !

Vous rêvez de satisfaire votre versant écolo, de serpenter dans des paysages sublimes, de randonner tout en douceur, selon un rythme qui irait à rebours de l’urgence des villes…Rêve d’une montagne en marge des codes chics, de la frime et des boutiques de luxe. Assez des autoroutes des grandes stations avec ses files d’attente interminables aux télésièges, remplies de «  blonds » grillés aux UV et sapés high-tech ?

Cette station pittoresque et à taille humaine, avec juste ce qu’il faut de pistes pour contenter les adeptes du ski alpin, on l’a dénichée au pied du col d’Izoard, dans le Parc Naturel Régional du Queyras.

Arvieux est l’un de ces villages encore rescapés de la rentabilité foncière, qui fleure bon le parfum d’autrefois, l’odeur de l’étable et celle du bois brûlé.

Il a su conserver une architecture traditionnelle faite de vieux chalets, d’arcades, de cadrans solaires et de commerces typiques : une fromagerie-charcuterie du pays, histoire de se faire quelques raclettes revigorantes et puis une de ces épicerie-bazar à l’ancienne où s’entassent dans un joyeux désordre, fruits et primeurs, crèmerie, droguerie, dépôt de pains (et quel pains!), tabacs, journaux et cartes postales. Sans parler de sa fabrique artisanale de jouets en pin à crochet qui depuis 1920 donne à chacune des pièces colorées à la main son caractère unique et magique.

Arvieux fait le bonheur des familles à cause de ses infrastructures qui font la part belle à la sécurité des tous petits. Ils peuvent débrider leur fibre bâtisseuse, descendre en luge, s’initier au ski sur le bas des pistes aux larges méandres en pente douce, tandis que vous bullez paresseusement dans un transat.

Berceau d’enfance parfois désertée à l’adolescence… Car ici pas de salle de cinéma ou de spectacles, pas de pub ni de vie nocturne ! Comme une parenthèse… qui se referme à l’âge adulte, quand des kilomètres de pistes de ski de fond tracent une route soyeuse entre lacs et forêts de mélèzes et de pins cembro ! Quand le fond est la forme !

Le top, c’est de chausser des raquettes pour fouler la poudreuse dans des sentiers balisés mais ensauvagés où émergent de temps à autre les traces éphémères d’une faune préservée, écureuils, lièvres et chamois. Ou alors, gravir le col d’Izoard, transformé l’hiver en piste pour fondeurs et randonneurs, grimper jusqu’à la Casse Déserte, bien connue des fans du Tour de France et redescendre jusqu’au village en empruntant la gorge. Univers épuré qui donne plus de densité aux sensations !

Là-bas, pas de chefs étoilés, mais quelques bonnes tables traditionnelles, comme La Jamberoute, où récupérer les calories brûlées un peu plus tôt en savourant des spécialités montagnardes, fondues vigneronnes, tourtons emblématiques et tartes aux myrtilles garnies de confiture maison.

Pour l’hébergement, vous pouvez choisir la Ferme de l’Izoard, en bordure de piste, conviviale et super équipée en cocooning (sauna, hammam, jacuzzi et piscine chauffée) avec sa cuisine locale du Campagnol ou opter pour des prix plus doux et une simple location dans un chalet. Plus d’infos et réservations à l’Office du Tourisme d’Arvieux.

Une station-village, au cœur d’une vallée azurée qui étire le temps et brouille les pistes : dans une époque obnubilée par la conservation de l’environnement naturel et la biodiversité, Arvieux ne jouerait-il pas la carte de la modernité ? Un charme intemporel et follement tendance !

Pour recevoir toutes les semaines l’agenda Merci Petit, inscrivez-vous à notre newsletter !

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook