Beauté & bien-être

L'orfèvre de la godasse

Michael cordonnier Paris_article

Lorsqu’on franchit la porte de la boutique de Michael à Paris, rue Saint-Denis, on ne peut jamais savoir à l’avance ce qu’il va se passer. Seule certitude : il s’occupera de vos chaussures comme s’il s’agissait d’objets précieux, il leur voue un culte et les traite avec passion.

La cordonnerie de Michael est un secret bien gardé. Une adresse qui se transmet de bouche à oreille. Son atelier est situé en plein cœur du deuxième arrondissement, entre la rue Réaumur et la rue de Turbigo, avec deux sex-shops pour voisins, comme les vestiges d’un quartier qui a depuis bien changé. À son arrivée rue Saint-Denis il y a plus de vingt ans, les clientes de Michael préféraient envoyer quelqu’un plutôt que de se déplacer dans cette artère folklorique et sulfureuse, plus célèbre pour ses prostituées que son savoir-faire artisanal.

C’est que Michael était bottier de formation avant d’être cordonnier. Il fut un temps où il dessinait et fabriquait des chaussures. Ainsi, confier les vôtres à Michael, c’est un peu comme si vous abandonniez la construction de votre maison à un maçon qui a un diplôme d’architecte… ça ne court pas les rues.

La légende dit que Michael peut redonner vie à n’importe quelle chaussure. Lui, se considère comme un artiste du soulier, un orfèvre de la godasse. Et il ne fera aucune différence de traitement entre une semelle de Converses et un talon de Louboutin. Son seul critère : une exigence sans relâche pour réparer, façonner, recoudre et satisfaire le client.

D’ailleurs c’est plutôt casse gueule pour ses finances, mais il ne peut pas s’en empêcher. Il le reconnaît lui-même : « Parfois je me dis qu’il faut que j’arrête de faire les bricoles, ça ne rapporte pas. Et puis je finis toujours par le faire pour rendre service, et je m’en satisfais. De toutes façons les artistes ont toujours moins bien gagné leur vie ».

Artiste? C’est un bien grand mot… Peut-on comparer un artisan talentueux, doté d’une passion immodéré pour la chaussure avec un chanteur d’opéra ou même un danseur de claquettes? Eh bien justement, c’est là qu’est toute la différence entre Michael et l’ensemble de ses confrères. Car il a bien plus d’un lacet à sa chaussure. Jadis, Michael fut ventriloque dans les cabarets. Oui, c’est comme bottier, il en faut. Et lui cumule les deux originalités… c’est vous dire le personnage!

Un véritable showman qui sait se mettre en scène et transcender l’ordinaire du pied. Vous avez probablement une paire de chaussures qui mériterait un petit tour de magie!

L’interview complète de Michael est à lire sur le blog Story Next Door.

 

Retro – Cordonnier Michael
175 rue Saint Denis, Paris 2

 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos bons plans directement dans votre boîte mail!

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook