Art de vivre

Lulu dans ma rue

Lulu dans ma rue_article

Comme une « révolution minuscule », qui s’est déroulée il y a quelques mois, à l’échelle d’un quartier. Cette révolution a un nom : Lulu. Ou plutôt, Lulu dans ma rue. 

Lulu dans ma rue, c’est un kiosque fleuri, à la déco un peu kitsch et décalée, mais bien visible, qui se situe au pied du métro Saint Paul, dans le Marais, et qui s’étendra bientôt à l’ensemble de la capitale et aux autres villes de France.

Sa vocation : réinventer le concierge d’antan. Cet ancêtre en voie de disparition qui occupait le bas de l’immeuble et à propos duquel Céline écrivait dans Voyage au bout de la nuit : « une ville sans concierge, ça n’a pas d’histoire, pas de goût, c’est insipide telle une soupe sans poivre ni sel, une ratatouille informe » !

Un service de proximité qui fonctionne à la manière d’une conciergerie d’un grand hôtel! Une présence physique incontournable assurée 6 jours sur 7 et qui propose une offre multiservices à l’ensemble des habitants du quartier.

Parmi les utilisateurs de ce nouveau service, il y a la personne âgée du troisième étage qui n’arrive plus à monter son pack d’eau minérale, le cadre surbooké qui n’a pas le temps de passer au pressing, la mère de famille écartelée entre la garde du chien et celle des enfants ou le voisin d’en face qui se démène avec sa notice Ikea… Attendre un colis, déboucher un siphon d’évier, besoin de gros bras, d’une assistance informatique et administrative, se faire livrer des croissants, retoucher sa garde-robe, qui n’a pas pesté devant ces complications du quotidien?

Ce nouveau concierge est plurivalent puisqu’il anime aussi la fête des voisins et organise des apéros! Mais sa principale fonction est de mettre en relation les « prestataires » de services, ces fameux Lulu, que l’on pourrait qualifier « d’aidants », et les demandeurs de ces mêmes services, tous implantés dans le périmètre restreint du 4ème arrondissement de Paris.

Alors forcément, puisque tout se joue à l’échelle locale, les délais d’intervention sont très courts et en plus ça coûte moins cher: entre 5 et 10€ les 20 minutes. Pour les Parisiens du 4ème arrondissement, c’est simple : on se rend au kiosque, on téléphone ou on se connecte en ligne au site luludansmarue.org.

Bien sûr à chacun ses compétences! Les Lulu sont pour la plupart, étudiants, retraités ou en recherche d’emploi. Ils ont dû s’engager dans le réseau avant de revêtir l’uniforme, le fameux gilet doudoune bleu brodé du diminutif rigolo. Ils ont été sélectionnés, répertoriés en fonction de leur savoir-faire, ont bénéficié du statut d’auto-entrepreneurs et sont accompagnés par l’association dans la gestion de tous les aspects administratifs. Avec eux, pas de travail dissimulé, la rémunération se fait contre facture avec une grille des tarifs en ligne. C’est du sérieux, on ne s’improvise pas Lulu!

Le concepteur de ce projet totalement innovant s’appelle Paul Edouard Vincent (voir photo). Multi diplômé, sorti de polytechnique, il se fit connaître en 2007 avec la création d’Emmaüs Défi, un laboratoire d’innovation sociale pour lutter contre l’exclusion et la précarité. Avec la création de Lulu dans ma rue, il défend toujours les mêmes idées, pas désuètes du tout mais bien dans l’air du temps.

D’une pierre deux coups : en contribuant à redynamiser la vie d’un quartier, en encourageant les relations entre les habitants, il a généré de l’emploi, crée de l’activité et ce à partir de prestations qui jusque-là n’existaient pas, ou du moins pas de manière légale, et en plus sans concurrencer les artisans du coin.

Car quel est le plombier qui accepterait de se déplacer pour déboucher un évier ou l’électricien pour changer une ampoule sur un lustre haut perché?

Alors face à cette pénurie, il a inventé une réponse alternative qui serait solidaire et collective. Désormais c’est Lulu qui s’y colle, en se faufilant dans les interstices de l’économie, là où les professionnels refusent d’intervenir.

D’ici 2017 les Lulu devraient investir les autres arrondissements parisiens, essaimer en province et même à l’étranger. Une nouvelle façon de penser le vivre ensemble, en parfaite adéquation avec l’évolution sociétale et le délitement du lien. Suivez l’actualité des Lulu sur leur page Facebook et soyez informés des ouvertures de kiosques dans votre quartier !

 

Lulu dans ma rue
Kiosque à la sortie du métro Saint Paul, Paris 4

 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos bons plans directement dans votre boîte mail!

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook