Ma retraite

Retraite complémentaire

Retraites complémentaires nouvelle législation novembre 2015_article

Un accord sur les retraites complémentaires a été signé le 30 octobre 2015 par le patronat et 3 syndicats. Le but : renflouer la caisse de retraite complémentaire des cadres (AGIRC) et celle des salariés (ARRCO).

Jusqu’à présent, les retraites complémentaires versées en plus de celle de la sécurité sociale étaient versées intégralement lorsque vous bénéficiez d’une retraite à taux plein du régime général.

Pour cela, deux conditions : avoir l’âge légal de départ (soit 62 ans à partir de la génération de 1955) et le nombre de trimestres requis (soit 166 trimestres pour cette même classe d’âge).

Comment cet accord va-t-il se concrétiser ?

Le changement le plus important, est la mise en place d’un système de bonus / malus en fonction du nombre d’années travaillées.

Cette nouvelle règle prendra effet au 01/01/2019. Donc globalement, pas de changement pour ceux nés avant 1957.

La retraite complémentaire ne sera plus servie à taux plein à 62 ans même si vous avez l’âge légal et le nombre de trimestres requis.

Désormais pour percevoir la complémentaire dans son intégralité, vous devrez travailler un an de plus.

Donc pour un départ à 63 ans, la réforme ne change rien, vous conservez tous vos droits.

Mais si vous décidez quand même de cesser votre activité professionnelle à 62 ans, parce que vous remplissez les critères d’âge et d’annuités, c’est toujours possible, mais là votre retraite complémentaire sera diminuée de 10% par an, et ce pendant 3 ans avant de la récupérer au taux plein à 65 ans. C’est ce qui s’appelle appliquer un malus.

A l’inverse, si vous décidez de cotiser plus longtemps, vous bénéficierez d’un bonus :

  • 2 ans supplémentaires : bonus 10%
  • 3 ans supplémentaires : bonus 20%
  • 4 ans supplémentaires : bonus 30%

Des dérogations sont prévues pour les retraités exonérés de CSG, les salariés handicapés et les aidants familiaux.

Les personnes qui pouvaient partir dès 60 ans (carrières longues) et celles devant travailler au-delà de 62 ans pour avoir toutes leurs annuités seront également affectées par cette règlementation, qui s’applique au maximum jusqu’à 67 ans

Par ailleurs :

Le prix d’achat du point retraite va augmenter :

A partir de 2016, 100€ de cotisations rapporteront 6 points contre 6,56 points aujourd’hui.

Les revalorisations de pensions seront moins importantes à compter de 2016 :

Pour 2016, 2017 et 2018, la revalorisation des pensions est fixée à un point de moins que le niveau de l’inflation. Toutefois, votre pension ne pourra pas diminuer.

La date de revalorisation des pensions est décalée du 1er avril au 1er novembre de chaque année.

Un nouveau régime unifié sera créé :

Tous les droits et obligations de l’ARRCO et de l’AGIRC seront repris par ce nouveau régime.

Pour recevoir toutes les semaines l’agenda Merci Petit, inscrivez-vous à notre newsletter !

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook