Voyager

Truffe à l'italienne

la-truffe-du-piemont_article

Nous vous proposons un voyage automnal et oeno-gastronomique en Italie, à même pas une centaine de kilomètre de la frontière.

En musique, une blanche vaut deux noires, mais en matière de truffe et si on se fie à la grille tarifaire du marché, une blanche vaut dix noires. Pas la blanche d’été ou la blanche d’hiver non, seulement la blanche d’Alba, la reine des truffes!

D’ailleurs, « la diva »  peut se négocier jusqu’à 7000 euros le kilo! Raison suffisante pour vous proposer une petite virée automnale dans le temple de celle que Gioacchino Rossini, le célèbre compositeur d’opéra surnommait le « Mozart des champignons« .

C’est dans le Piémont italien et plus précisément dans les Langhe, à Alba, juste au sud de Turin, que s’épanouit le prestigieux tubercule! Histoire de vous faire saliver voici un aperçu des festivités.

En octobre et en novembre, on y célèbre « le diamant blanc » local selon un rituel immuable : ateliers, foires, dégustations et bacchanales… Mais à côté de ces événements gastronomiques et pour décaler joliment les plaisirs, Alba propose aussi des créations plus conceptuelles : expos, concerts, pièces de théâtre et déambulations littéraires… Des envolées à la croisée de la gourmandise et du culturel, toutes conçues à la gloire du mystérieux« tartufo », comme disent les autochtones.

Le must, c’est la foire d’Alba chaque samedi et dimanche sur le Cortile della Maddalena. La fête est plutôt solennelle et l’affaire sérieuse car les truffes sont contrôlées et labellisées par une commission ad hoc. Les restaurateurs de la région ont même signé une « charte éthique », qui garantit au consommateur la provenance et la qualité du champignon. Choix forcément guidé par l’association protestataire Slow Food qui fut fondée dans le Piémont en réaction à la prolifération des Fast Food mordus de vitesse et de cuisine balisée…

Outre le marché, un détour par la foire agro-alimentaire AlbaQualità s’impose. Ce festival œno-gastronomique aux allures de banquet festif et généreux propose à la dégustation des vins de pays dont les appellations résonnent comme des noms d’opéras, le célèbre barolo, le barbaresco, le nebbiolo ou autre dolcetto. Ajoutez à cela, fromages, viandes, pâtisseries et autres spécialités locales, et vous entrez en Arcadie!

Bon il est vrai que ces réjouissances gustatives peuvent devenir un véritable carcan pour la ligne! Alors pour vous faire bonne conscience et éliminer quelques toxines, mais surtout parce que les paysages sont bellissimes on vous invite à sillonner les chemins bordés de vignobles et traverser les villages serrés au creux des valons, coiffés de clochers et de tours médiévales. Marche à pied obligatoire pour saisir la poésie des pentes montagneuses. Et l’on découvre accessoirement que le Piémont, est aussi une terre de rizières…

Ce qui ne manque pas d’éveiller l’appétit toujours en embuscade derrière l’effort musculaire… Bonne occasion de régler son compte à la controverse locale: le risotto peut-il supplanter avec brio la pasta en primo piatto? Vous pourrez toujours résister avec maestria, et décliner l’invitation par ces mots à la sonorité si chantante… ciao et grazie mille!

Pour l’hébergement, notre petit coup de cœur c’est La Terrazza Sulle Torri. Mais pour parfaire ce séjour également bucolique, pourquoi ne pas réserver dans un « albergo » de charme, alangui dans les vignobles, romantique à souhait, à rebours de l’urgence des villes? Le Piémont en regorge. Où il n’est pas question que du « tartufo », même si Alba s’en est fait la spécialité!

 

Si vous souhaitez recevoir tous nos bons plans directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous à notre newsletter!

Partager cet article

  • Boutons réseaux sociaux

  • Newsletter

  • Player Deezer

  • Bannière rouge pompom

  • Likebox Facebook